Projet de soins/projet de vie

L'EHPAD "Le Parc", site de MONTECH, et "L'Ostal de Garòna", site d'ESCATALENS, représentent le plus gros pôle gérontologique médico-social public autonome du Tarn et Garonne, au travers de deux sites : 152 lits et places sur le site de MONTECH + 40 lits et places sur ESCATALENS soit 192 lits au total répartis en unité de vie de 20 à 32 places.


La présence effective à toutes les réunions de travail de l’équipe de direction, d’encadrement des soins et du comité de pilotage constitué, a permis d’élaborer un Projet de Soins à partir d’une vision partagée des besoins en soins des résidants qui sont accueillis au sein des deux sites.


 Quelques valeurs que nous souhaitons préserver :

 Le Respect de la liberté, de l’intimité du résidant :

· Le respect de l’ancrage géographique, culturel et social des résidants accueillis
· Le respect de ses choix de vie et de son intimité,
· Le choix de son médecin traitant et des professionnels para-médicaux libéraux,
· Un accompagnement et des soins adaptés et évolutifs quand surviennent des incapacités physiques ou psychiques,
· La préservation et le maintien du potentiel cognitif et moteur du résidant quel que soit ses handicaps moteurs ou psychiques.


  La proximité avec le résidant et ses proches :

· Des relations informelles et conviviales pour communiquer rapidement, prévenir et apaiser les tensions émotionnelles ;
· Des relations formelles pour garantir la qualité de la démarche de soins personnalisée.

 

 


Plusieurs initiatives sont mises en oeuvre et participent à cette volonté de cette proximité :


- Le protocole d’accueil pose les grands principes en matière d’accueil, de soins, de prises en charges diverses…
- Le sondage de satisfaction annuel permet d’évaluer et de mesurer l’amélioration de la qualité de nos services,
- Les rencontres familles / résidants / instances autour d’un repas privilégient les liens de convivialité,
- L’intervention de la psychologue avec les usagers (familles-résidants), les personnels, les associations développe la communication,
- Le protocole de gestion des plaintes et leur suivi participent à la démarche qualité,
- Les autres procédures mises en oeuvre : d’accueil, de soins, d’hygiène, de sécurité,
- Et bien entendu, toutes actions quotidiennes de l’ensemble des acteurs.

¨ Le professionnalisme au-delà même des compétences :
· Un travail en réseau interdisciplinaire pour diagnostiquer et optimiser les soins dispensés est évoqué en liminaire .

 

 


Quelques principes essentiels qui nous animent :

 

 - Accueillir jusqu’au bout de la vie et préserver le lien familial et social.
 - Faire tout ce qui est en notre pouvoir pour que le résidant puisse exister en être libre quel que soit son niveau de perte d’autonomie physique et/ou psychique.
 - Permettre à tous les résidants accueillis de bénéficier de toutes les acquisitions faites grâce aux progrès des sciences physiques et humaines dans le cadre de la politique partenariale de l’établissement (conventions, réseaux, filières).
 - Permettre aux proches de trouver leur place et leur rôle, dans l’établissement.

 

 

 

 

 

Faire de l’EHPAD un lieu ouvert et chaleureux ne se décrète pas. Cela se construit jour après jour, dans la gestion de ce qui pourrait apparaître des « détails ».

Didier PASSET, Directeur

 

Rédiger un projet de vie opérationnel en EHPAD qui vise une approche globale de la personne âgée n’est pas neutre du point de vue culturel et organisationnel.

 Les héritages des hospices,
 La culture du soin encore fortement influencée par le modèle sanitaire,
 La parcellisation des tâches,
 La hiérarchisation des fonctions,

Sont autant de facteurs que nous allons devoir prendre en compte de façon à rédiger un projet de vie à la fois réaliste et ambitieux.


Le projet de vie de l'EHPAD suit trois directions complémentaires :

 

 L’EHPAD comme havre de paix et de tranquillité qui n’est pas sans rappeler la pension de famille ; le résidant y est la plupart du temps « acteur ».

 L’EHPAD comme résidence hôtelière médicalisée qui offre des prestations que le résidant est libre de consommer ou non, le résidant y est la plupart du temps « consommateur ».

 L’EHPAD comme lieu qui doit être avant tout démystifié. Aux métaphores traditionnelles faisant de la vieillesse « l’automne de la vie » se substituent des images plus inquiétantes comme le « bout du rouleau », « la fin du parcours » qui montrent que dans nos sociétés occidentales, la vie est majoritairement pensée de façon linéaire.

 

Quatre objectifs à cinq ans sont de véritables défis parce qu’ils constituent déjà aujourd’hui des points forts dans l'établissement :


1. Développer une politique d’accueil des résidants et de leurs proches

2. Développer une politique hôtelière en parallèle de la politique de soins de façon à garantir une approche holistique du résidant et de ses proches

3. Développer une politique d’accompagnement des « aidants familiaux »

4. Développer une politique d’accompagnement des « professionnels hôteliers et soignants »

 

  Conception/réalisation : www.quick-info-services.com - nos liens